Actualités

Office-notarial-Dauphine-Soissons-immobilier-famille-droit-entreprise-rurl-competence-vente-achat-location-maison-bien-appar

Les 3 grands types d’entreprises agricoles

Les entreprises agricoles évoluent sans cesse et le cadre juridique qui les accompagne également.

Dans cet article, nous vous présentons les différentes formes d’entreprises agricoles.

Pourquoi créer une société agricole ?

Créer une société agricole peut être opportun. Le choix du type d’entreprise dépend de vos objectifs. La création d’une société permet de regrouper les moyens matériels, humains et financiers. Elle assure également sa pérennité dans le temps, et permet la transmission progressive de l’exploitation (transmission de parts,…).

Et un avantage non négligeable : le capital d’exploitation est différencié du capital foncier, et le patrimoine personnel et professionnel sont séparés.

Il existe 3 grands types de sociétés agricoles :

  • Les société foncières (GFA), qui ont pour objet la création ou la conservation d’un ou plusieurs domaines agricoles. Il faut au moins 2 associés.
  • Les sociétés de gestion ou d’exploitation (SCEA, GAEC, EARL,…), qui ont pour objet la gestion et l’exploitation d’un domaines agricole ou la réalisation d’un travail en commun.
  • Les sociétés commerciales (GIE, SNC, SARL, SA,..), elles sont parfois utilisées en agriculture.

Nota : le statut d’auto-entrepreneur n’est pas autorisé pour les activités agricoles.

Le choix de la forme de la société agricole doit faire l’objet d’une réflexion accompagnée par votre notaire afin de choisir la société la mieux adaptée à votre spécificité agricole.

Pour en savoir plus sur les différents types de société, consultez cet article.

Maître Cimolini-Zion et Maître Bruyerre se tiennent à votre disposition pour vous conseiller et vous orienter dans vos choix.